Le Chalet des Îles pour un déjeuner sur l’herbe, au fil de l’eau… 

Posté au cœur du bois de Boulogne sur un ilot accessible uniquement par bateau (une trentaine de secondes), le Chalet des Îles nous embarque (littéralement) pour une escapade inattendue, une parenthèse bucolique à cinq minutes de l’agitation de la ville, porte de la Muette et porte Maillot. Après des mois de rénovation, cette adresse discrète, aux airs de grande maison de campagne, de grandes vacances, ceinturée d’eau, a rouvert ses portes en mai, se réinventant.

 

L’histoire du Chalet des Îles remonte au milieu du 19ème siècle. Il est né d’un caprice de l’impératrice Eugénie. Tombée amoureuse de la bâtisse lors d’un voyage à Berne, Napoléon III l’offrit à son Impératrice. Il fut transporté en pièces détachées de Suisse à Paris ! A la Belle Époque, c’est un café littéraire prisé où l’on croise Marcel Proust et Émile Zola.

 

Aujourd’hui Le Chalet des Îles est un restaurant, catégorie « guinguette chic », au cœur de deux hectares d’un écosystème soigneusement préservé. Réinterprété par l’architecte Nicolas Laisné (on lui doit L’Arbre Blanc à Montpellier), l’idée était de se fondre dans la nature environnante et de promouvoir des valeurs écologiques. Tons beiges, bleus et verts, clôtures paysagères, extérieur tout en bois, tuiles à motifs en triangle rappelant la bâtisse originelle, frises ajourées… On flâne sur des terrasses festives, face au lac, autour de jardins, d’un potager. L’intérieur est cosy, jolis fauteuils et tables bien mises.

 

Le décor planté, il est temps de passer à table. L’heure est là aussi à la détente. Le chef Pierre Chomet, que l’on a aperçu dans Top Chef et à l’Ambos (dans le 6ème arrondissement), propose à midi (12 heures – 14h30) et soir (19h30 – 22h30) une cuisine traditionnelle et bistronomique, à la Française, inspirée par le lieu. Des assiettes bien pensées pour un déjeuner sur l’herbe, sans prise de risque : assiette de jambon noir de Bigorre pour patienter (20 €), œuf croustillant, piperade et basilic en ouverture (14 €), daurade juste snackée, beurre blanc (29 €) ou encore poitrine de cochon des Monts du Cantal et de Margeride, élevé sur paille (36 €). D’inspirations plus exotiques parfois : bouillon pad thaï pour un tartare de crevettes (16 €), curry vert avec une volaille jaune fermière du Maine (29 €), comme dans un restaurant thaïlandais, houmous pour accompagner un poulpe croustillant, sauce vierge épicée (32 €). 

 

Dans la cuisine, les engagements sont tout aussi forts. On promet du local et de saison : asperges vertes, courgette, petits pois passion, artichaut et citron confit, cœur de romaine, mimosa… Hyperlocal même avec des ingrédients cueillis sur place, au potager. En issue, une mousse légère au chocolat fumé et sarrasin (13 €), un crémeux passion et baba (15 €), une glace artisanale du chef pâtissier et Meilleur Ouvrier de France Philippe Urraca (13 €)…

 

La formule du déjeuner (entrée-plat ou plat-dessert) est à 29 euros, le trio à 38 €. On peut aussi opter pour « les tables du potager », un parcours végétal en cinq temps (110 €), un brunch le dimanche sous forme de grand buffet (autour de 60 €). Les enfants ne sont pas oubliés avec un kids menu (18 €) : brochettes de poulet (jaune) frites (ou légumes) ; gnocchis frais et sautés. Un bar propose, de jour comme de nuit, des cocktails (12 à 16 €) à avaler les pieds presque dans l’eau, des verres de vin… Le service est prompt et souriant. Que demander de plus à Paris ?

 

Le Chalet des Îles

14 Chemin de Ceinture du Lac Inférieur du Bois de Boulogne, Porte de La Muette, 75016 Paris

chalet-des-iles.com

 

Métro ligne 9 station La Muette
RER C station Avenue Henri Martin

 

Par Alain Maurice