Le Patio de la Pagode de Cos : l’éden végétal de Jérôme Banctel 

Depuis qu’il a décroché sa troisième étoile au Michelin, au printemps 2024, le nom de Jérôme Banctel circule dans le « Tout-Paris » qui rêve de décrocher une table à son Gabriel. Niché dans La Réserve, l’hôtel de luxe confidentiel qui borde les Champs-Elysées, sa table gastronomique n’accueille qu’une vingtaine d’heureux convives à chaque service. Pour ceux qui n’auront pas la chance (ou les moyens) de s’offrir une soirée au Gabriel, il existe une autre option tout aussi savoureuse…

La Patio de la Pagode de Cos est le nom donné à l’autre table du chef à La Réserve. Il y propose une cuisine plus abordable mais tout autant maîtrisée et délicieuse. Le vrai plus de ce second restaurant, c’est que dès les beaux jours il se déploie dans la magnifique terrasse cachée au cœur du somptueux hôtel 5 étoiles parisien. Au milieu de palmiers et de fougères géantes, enivré par le parfum de jasmins flamboyants, en déambule entre les tables napées de blanc pour chercher sa place sous les parasols. Le calme, vrai luxe à Paris surtout à quelques mètres de « la plus belle avenue du monde », se savoure à tous les moments de la journée.

Dans cet oasis urbain, Jérôme Banctel a concocté une carte à l’esprit décontracté que l’on aborde sans la pression que l’on peut ressentir dans un restaurant trois macarons. Pour autant, le savoir-faire du chef et de ses équipes, le soin apporté aux assiettes, les produits sélectionnés et la créativité ont tout de l’esprit « gastro ». Le Patio de la Pagode de Cos propose une carte estivale qui fait la part belle aux « crudos » (carpaccio de bar ou de bœuf Wagyu, tataki de thon rouge, tartare de veau et langoustine…), aux salades et à quelques spécialités comme un délicieux lobster roll à la mayonnaise wasabi. Côtés plats, rien que du beau monde : poulpe snacké, boulgour et maïs ; homard grillé aux gnocchis aux herbes ; côte d’agneau et de veau passées au grill… 

La carte des desserts est, elle aussi, digne d’un restaurant gastronomique : chocolat sarrasin très gourmand, baba au rhum Eminente et crème légère à la vanille de Madagascar addictif, tarte yuzu et fleur d’oranger aux accords originaux… Les prix sont au niveau des lieux, soit raffinés et exigeants : entre 26 et 45 euros pour les entrées ; 39 et 75 euros pour les plats ; 16 à 28 euros pour les desserts. 

Pour résumer : une cuisine raffinée répondant aux codes de la haute gastronomie française concoctée par un des plus grands chefs de Paris que l’on déguste à l’ombre d’une terrasse secrète très végétale loin du tumulte des Champs-Élysées. L’une des pépites estivales que le monde entier nous jalouse…

 

La Réserve Paris

42 avenue Gabriel

75008 Paris 

 

Par Ludovic Bischoff