L’Eldorado : un restaurant dans un jardin secret à Paris 17

Bienvenue à l’hôtel et restaurant L’Eldorado, au cœur des Batignolles, le quartier bobo cool du 17èmearrondissement de Paris. En lieu et place de l’ancien Bistrot des Dames (pour les connaisseurs), à deux pas de la frénétique place de Clichy, trois du Sacré-Cœur, l’Eldorado, imaginé par la même équipe que celle de l’Hôtel Providence (dans le 10e arrondissement) est une demeure champêtre, une maison de villégiature où le décor oscille entre imprimés botaniques, tissus et moquettes signés House of Hackney, déclinaisons florales, lustres entrelacés de vignes, assises en rotin chinées, mur d’assiettes aux couleurs vives… Dans ce « jardin d’hiver », de grandes fenêtres font entrer l’extérieur, en l’occurrence un incroyable patio, parmi les plus quiets de Paname, émaillé de fougères, de néfliers et de jasmin, d’hortensias et de camélias, de roses et de glycines, et même d’un palmier grandeur nature. Entouré de plantations et d’arbres, d’effluves de fleurs et de gazouillis d’oiseaux., on pourrait croire que L’Eldorado a toujours été là. Comme dans toute bonne maison, cet hôtel de Paris offre le couvert. Des tables nappées (une soixantaine de couverts) appellent les clients comme les autres visiteurs à la détente et à la gourmandise, que ce soit pour le café du matin, le midi ou à la nuit tombée. Ouvert tous les jours, le restaurant vit au rythme de l’hôtel. La carte, orchestrée par la cheffe Bénédicte Guillon, passée par l’Hôtel Providence, s’articule entre classiques de la cuisine bourgeoise revisités (pêche de petit bateau, sole meunière, vol au vent rempli de palourdes, daurade, épinards et champignons de Paris citronnés, filet de « Salers » Voronoff, escargots en brioche…) et finger-food à partager. Par exemple une salade de haricots verts, un gratiné de palourdes et de couteaux, des œufs mimosa à l’estragon et au persil, un crudo de thon rouge. Ou encore un bouquet de radis beurre zesté, une assiette de jambon Pata Negra, un frito de shizo… Sans oublier tartare et frites croustillantes. Une carte au parti pris résolument parisien, évoluant au fil des saisons. En dessert, la part belle est faite aux pâtisseries maison comme une tarte aux myrtilles ; mais aussi aux fruits givrés, glaces et sorbets du chef. 

 

Entrées et petites assiettes à partager de 12 à 22 € ; plats de 24 à 48 € ; desserts de 9 à 15 €.
Ouvert 7j sur 7, au rythme de l’hôtel
18, rue des Dames, 75017 Paris
hoteleldoradoparis.com